Les infos de la rentrée 2012

PTC acquiert Servigistics   

Servigistics propose une gamme de solutions logicielles de gestion du cycle de vie des services, ou solutions SLM (Service LifecycleManagement). La transaction a été réalisé pour un montant d’environ 220 millions de dollars. Cette acquisition renforcera l’offre existante de PTC sur ce créneau, une offre qui intègre d’ores et déjà de solides fonctionnalités de gestion des garanties et des contrats, de définition du contenu des services et d’information technique. Servigistics est également spécialisé dans les domaines de la planification, la gestion et la tarification des contenus du service, lagestion des services sur site, et enfin la gestion des réparations et des retours.  Au cours des douze derniers mois, la société à capitaux privés Servigistics a réalisé 80 millions de dollars de chiffre d’affaires.

Les chiffres clefs de PTC

  • Résultats du 3etrimestre 2012 :
    • Chiffre d’affaires non GAAP de 311,2 millions de dollars, pour une hausse en glissement annuel de 6% (10% sur une base monétaire constante).
    • BPA non GAAP de 0,37 dollar, pour une hausse en glissement annuel de 16% (24% sur une base monétaire constante).
    • Chiffre d’affaires GAAP de 311,0 millions de dollars et BPA GAAP de 0,19 dollar, comprenant 4,1 millions de dollars de charges de restructuration.
    • La contribution au chiffre d’affaires de MKS, société acquise par PTC le 31 mai 2011, et de 4CS Solutions, acquise par PTC le 2 septembre 2011, s’est élevée à 20,5 millions de dollars non GAAP et à 20,3 millions de dollars GAAP.
    • Marge opérationnelle non GAAP de 18,6% ; marge opérationnelle GAAP de 10,0%.
    • Selon les prévisions du troisième trimestre, la fluctuation des devises n’a eu aucun effet matériel sur les résultats rapportés.
  • Prévisions pour le 4etrimestre 2012 :
    • Chiffre d’affaires passant de 320 à 335 millions de dollars, et BPA non GAAP passant de 0,44 à 0,50 dollar.
    • Chiffre d’affaires des licences passant de 100 à 115 millions de dollars.
    • La prévision de chiffre d’affaires table sur un taux de change de 1,20 dollar pour 1 euro, contre 1,30 auparavant, et sur un effet négatif d’environ 10 millions de dollars sur les prévisions de chiffre d’affaires du quatrième trimestre (un effet sur le chiffre d’affaires  des licences de 3 à 4 millions de dollars).
    • Bénéfice lié aux dépenses trimestrielles de restructuration intervenue au troisième trimestre 2012 d’environ 1 million de dollars.
    • BPA GAAP passant de 0,33 à 0,39 dollar.
  • Objectifs pour l’exercice 2012 :
    • Les objectifs révisés reflètent essentiellement l’incidence du taux de change par rapport aux prévisions antérieures.
    • Chiffre d’affaires non GAAP passant de 1 255 à 1 270 millionsde dollars, et BPA non GAAP passant de 1,46 à 1,52 dollar.
    • Chiffre d’affaires des licences d’environ 355 millions de dollars.
    • Marge opérationnelle non GAAP d’environ 19,5%.
    • Chiffre d’affaires GAAP passant de 1 252 à 1 267 millionsde dollars, et BPA GAAP passant de 0,73 à 0,80 dollar, comprenant des charges de restructuration de 24,9 millions de dollars et une marge d’exploitation GAAP d’environ 10,0%.

Pour plus d’informations : www.ptc.com

Qualiac fait évoluer son ERP

L’éditeur français propose un module paramétrable pour le suivi financier et budgétaire. Qualiac Projets/Affaires facilite la centralisation des informations et la saisie des données en temps réel dans les différentes fonctions : achats, temps passés, facturation, flux financiers, maintenance… Qualiac Projets/Affaires intègre des fonctions de planification des projets pour un pilotage des moyens et des budgets dans le temps, et à tous les niveaux du projet. Il est ainsi possible d’affecter les ressources aux différentes phases ou tâches et d’y assigner des contraintes. L’outil offre la possibilité de simuler plusieurs plannings prévisionnels sur un même projet. La visualisation des tâches se fait sous la forme d’un diagramme de Gantt développé par Qualiac. Egalement utilisable dans les modules Maintenance et Production, elle permet de partager les plannings et de bénéficier d’une ergonomie intuitive et simplifiée. L’utilisateur peut également saisir l’avancement de chaque tâchegrâce à un curseur graphique.

Pour en savoir plus : www.qualiac.com

Multi-matériaux à alternance de teintes

Le Centre Technique des Industries de la Fonderie (CTIF) a développé une technologie de production de multi-matériaux qui présentent une alternance de teintes innovante pouvant faire l’objet de multiples applications en design. Deux types de multi-matériaux ont été ainsi réalisés sur éprouvettes : acier/aluminium et laiton/aluminium. Le laiton (jaune or) permet d’obtenir un contraste visuel plus important avec l’aluminium (gris), alors que l’acier, plus proche de l’aluminium, permet une modulation plus subtile des différents niveaux de gris. Le multi-matériau obtenu présente en outre une morphologie co-continue avec une imbrication intime des deux réseaux continus dans l’espace. Ce type de mélange de teintes de matériaux métalliques, obtenu dans la masse, est impossible avec tout autre procédé (traitement de surface, insert…). Pour produire le multi-matériau acier/aluminium, une âme en mousse d’acier est dans un premier temps moulée. Puis, la mousse en acier est infiltrée par un alliage d’aluminium à l’état liquide. On obtient alors un multi-matériau massif présentant une alternance périodique de deux matériaux. Le CTIF avait déjà mis au point une technologie de réalisation de mousse ouverte à structure périodique : ces mousses trouvent plus particulièrement des applications techniques en transfert thermique et en absorption d’énergie. La production de multi-matériaux métalliques permet d’utiliser la spécificité de ces mousses ouvertes dans le domaine du design.

Le PLM à l’affaire en vidéo

Cette vidéo proposée par Lascom s’intérèsse aux industries qui développent leurs produits sur une base commune adaptée selon les besoins spécifiques des clients. C’est à dire les industries du transport, de l’aérospatial, de la défense mais aussi d’autres secteurs comme la conception de machines spéciales ou les métiers de l’énergie. L’objectif est de gérer plus efficacement les données techniques liés aux affaires.

Pour voir la vidéo: http://www.blogplm.com/le-plm-a-l-affaire-en-vi

Les utilisateurs de Vericut ont la parole

Cette année CGTech organise sa réunion des utilisateurs de son logiciel de simulation d’usinage,  le jeudi 15 Novembre 2012 à l’Hôtel du Pont d’Or – Figeac (46). Lors de cette journée les participants découvriront les nouvelles fonctionnalités du logiciel Vericut ainsi que des « trucs et astuces » pour améliorer l’efficacité du procédé de fabrication. Ils auront l’occasion d’exprimer leurs idées et de donner leurs suggestions afin de guider la conception du futur logiciel.

Pour plus d’informations : http://www.simulation-machine.fr/

BA Systèmes équipe MACtac

BA Systèmes annonce la signature d’un contrat avec MACtac (Morgan Adhesives Company) en Belgique. Spécialiste des produits adhésifs et films autocollants, ce dernier possède des usines de production et de distribution partout dans le monde. C’est pour son usine européenne basée à Soignies en Belgique que MACtac a fait appel au constructeur français. L’entreprise rennaise a pour mission de remplacer le parc d’AGV (chariots autoguidés) existant. Il propose une solution personnalisée et adaptée à l’optimisation des flux internes du site de production de MACtac. Celui-ci produit 300 millions de m2 par an. Quatre AGV gèreront les stocks de bobines PVC et l’approvisionnement des lignes d’enduction. L’installation sera opérationnelle dès mars 2013. Cette installation logistique automatisée offrira de nombreux avantages tels qu’une amélioration de la qualité des opérations, une meilleure traçabilité et un gain de sécurité pour tous les salariés de l’usine de Soignies.Trois chariots seront conçus spécifiquement pour le stockage et le transport des bobines. D’environ 2 tonnes chacune, ces bobines PVC pourront être stockées automatiquement jusqu’à 6 mètres de hauteur. Ensuite, elles seront acheminées de la zone de stockage jusqu’aux lignes d’enduction. Dans ce cas, l’enduction est le process qui consiste à appliquer une colle sur le papier afin de lui donner une fonction adhésive. Le 4 ème AGV de type Gerbeur à Longerons Encadrants (GLE) assurera le transfert automatique des cuves et des bennes de déchets.Tous les AGV fournis seront équipés du système de changement automatique de batteries breveté par BA Systèmes : l’Autoswap. Cette fonctionnalité permet ainsi aux AGV de remplacer eux-mêmes leur batterie. Avec cette option, MACtac peut augmenter le degré d’autonomie de ses AGV et les postes de changement de batteries peuvent être disposés indépendamment dans l’usine en évitant les encombrantes zones de maintenance.

Pour plus d’informations : www.basystemes.com/categorie/actualites/

Un centre d’usinage 5 axes économique

Haas dévoilera au salon AMB, qui se tiendra à Stuttgart (Allemagne) du 18 au 22 septembre 2012 et qui s’annonce comme un véritable festival de machines économiques, le centre d’usinage universel UMC-750. Destiné à l’usinage 3+2 et 5 axes simultanés, il offre des coûts de production inférieurs à ceux généralement associé aux modèles de capacité et de qualité équivalentes.

– Courses : 762 mm x 559 mm x 508 mm – Table sur tourillons deux axes intégrée de 630 x 500 mm – Changeur d’outils latéral 40+1 positions – Broche à cône 40 à entraînement direct en ligne 8 100 ou 12 000 tr/min – +35 et -110 degrés d’inclinaison – 360 degrés de rotation. Tout pour un prix de 99 995 €.

Pour plus d’informations : www.youtube.com/watch?v=M5nbblcRop8&feature=youtu.be

Pour mesurer la teneur en eau des fibres textiles

Domosystem commercialisé un humidimètre dédié aux textiles et fibres, l’Humitest. Laine, coton, rayonne, fil de lin, fil de jute, fil de chanvre, acétate, nylon, polyacryliques, polyester… les fibres textiles répondent à des exigences de qualité tout au long de leur transformation. La teneur en humidité des fibres avant et pendant le stockage ainsi qu’au cours de la transformation est un facteur critique. A titre d’exemple, l’humidité excessive du coton induit une surchauffe de la matière stockée, ce qui entraîne un changement de couleur de la fibre. Coûts de conversion et utilisation finale de la fibre, prix et qualité sont directement liés à sa teneur en humidité. Pour mesurer l’humidité des fibres textiles avec précision, l’échantillon, sa représentativité, ainsi que l’appareil de mesure, sa fiabilité, sont importants. Conçu pour des mesures instantanées et fiables sur le terrain, l’humidimètre dédié aux textiles et fibres commercialisé par Domosystem est étalonné suivant la méthode par séchage à l’étuve. Equipé d’une sonde à pointes-électrodes, l’Humitest spécial textile et fibre est étalonné pour mesurer la teneur en eau et la température de la laine, du coton, de la rayonne, du fil de lin, du fil de jute, du fil de chanvre, de l’acétate, du nylon, des polyacryliques et du polyester. Prix : 887 euros.

Autodesk lance Simulation 360

Cette panoplie complète d’outils, déployés en toute sécurité sur le Cloud, permet aux entreprises d’intégrer les opérations de simulation dans ses processus quotidiens de conception et d’ingénierie. Les concepteurs, les ingénieurs et les analystes peuvent prédire, optimiser et valider plus aisément les performances des produits que l’on trouve dans le monde qui nous entoure. Quelques exemples :

·        Les concepteurs de produits peuvent tester la façon dont différentes versions ergonomiques d’un meuble (une chaise, par exemple) s’adapteront et conviendront à différentes silhouettes et utilisations, bien avant de fabriquer le produit en question.

·        Les fabricants peuvent évaluer le niveau de chaleur généré par des appareils électroniques, ce qui leur permet d’intégrer un moyen de refroidissement adapté dans la conception du produit, évitant toute surchauffe ainsi que de nombreux retours de la part des consommateurs.

·        Les architectes et les ingénieurs peuvent disposer d’une vision approfondie du comportement de leurs immeubles et usines, en simulant la circulation d’air pour optimiser le confort thermique, en analysant l’impact environnemental sur les ponts et les bâtiments, et en testant le comportement de matériaux structuraux dont le béton — et ce, avant de lancer le chantier.

Le portefeuille de logiciels Autodesk Simulation 360 pour le Cloud inclut un large éventail d’outils de simulation mécanique et thermique, d’écoulement des fluides et de moulage par injection plastique, moyennant un coût abordable. Parmi ses avantages figurent l’échange direct de géométries, des outils de maillage robustes, des bibliothèques de matériaux complètes et une technologie de solveur éprouvée pour améliorer la précision de la simulation dans les zones les plus délicates.

Pour plus d’informations : www.autodesk.com/simulation-360

La Foire Occasion Jungheinrich 

Le constructeur allemand de chariots organise sa Foire Occasion le 19 et 20 septembre 2012 à Strasbourg.Un panel très complet de chariots Jungheinrich sera exposé et proposé à la vente immédiate. Près de 100 chariots d’occasion reconditionnés et prêts à partir seront présentés. Ces deux jours seront également une opportunité pour présenter le transpalette électrique à timon EJE 112i avec batterie utilisant la technologie lithium-ion qui sera bien entendu disponible à la vente. Outre l’exposition des matériels proposés à la vente, cette Foire Occasion sera par ailleurs agrémentée de plusieurs îlots mettant en avant les différents services proposés par l’entreprise, tels que la formation caristes, la location courte durée, le service après-vente, le financement, etc… Ce rendez-vous privilégié entre le personnel Jungheinrich et ses clients se veut aussi un événement festif et convivial, avec animation et buffet. A noter que l’agence sera, dans le cadre de la Foire Occasion, ouverte en nocturne le mercredi 19 septembre.

Pour plus d’informations : www.jungheinrich.fr

Quel sera le véhicule du futur ?

Alors que va s’ouvrir à Paris le salon du Mondial de l’automobile et que la production automobile en France est en crise, la question du véhicule du futur se pose avec une acuité particulière. 7 milliards d’individus, 700 millions de véhicules particuliers, plus de 70 millions de véhicules fabriqués par an : cette croissance rapide, dans un contexte de profonde évolution des politiques énergétiques et de nécessaire limitation des gaz à effet de serre, conduit à imaginer les scenarios du futur. L’originalité de la dernière étude de l’Académie des technologies est d’adopter une approche systémique, en analysant l’ensemble des changements à l’œuvre dans l’écosystème «  mobilité automobile », et en se projetant dans l’avenir. Parmi les principaux facteurs de changement, on peut citer les tendances suivantes :

–          Les marchés en croissance se trouvent en Asie et dans les pays émergents : c’est pour ces pays qu’il faut produire désormais, alors même que la demande en France et en Europe stagne ou régresse.

–          Pour des raisons d’organisation de la production dont logistique, la fabrication des automobiles doit s’implanter à proximité des pays où elles sont achetées : cette tendance lourde est corroborée par la constante régression de la capacité de production de véhicules sur le territoire national.

–          La concentration prévisible de plus de 70 % de la population dans des mégapoles induit un changement des comportements d’achat des consommateurs et des habitudes de mobilité. Le recul du modèle de « possession » pour un usage plus flexible dit « en service » est une quasi-certitude et un défi pour les constructeurs.

–          La pollution due à la voiture thermique – émissions de particules, en particulier pour le diesel, bruit, gaz à effet de serre posera de plus en plus un problème d’acceptation par la population, et ses conséquences néfastes sur l’homme et l’environnement sont désormais devenues un enjeu de santé publique.

Face à ces évolutions, comment conserver une industrie automobile en France ? Comment éviter la perte ou la large délocalisation d’une industrie techniquement complexe, riche de milliers d’emplois, qui seraient préjudiciable à la capacité d’innovation des autres secteurs de l’économie nationale et européenne générateurs d’une forte valeur ajoutée ?

L’Académie des technologies présente, en avant première, les résultats de sa réflexion collective, publiés sous forme d’un rapport : « Le véhicule du futur », et émet des recommandations. Ce rapport sera édité courant octobre par Le Manuscrit : http://www.manuscrit.com/

Thésame reçoit le trophée national de la normalisation

Philippe Contet, directeur général de l’Union de la Normalisation de la Mécanique (à gauche) et André Montaud, directeur du Thésame

Quel rapport entre une feuille A4, l’eau potable, un casque de chantier et une cocotte-minute ? La normalisation ! Tous ces éléments ont fait l’objet d’échanges importants aux niveaux français, européen et international pour arriver à un consensus sur les critères auxquels ils doivent répondre ; critères visant à établir le meilleur compromis entre l’état d’une technique ou d’une procédure et les impératifs économiques. Thésame, pole technologie et innovation, basé en Haute-Savoie, a adopté une stratégie visant à accompagner les PME pour le développement de nouvelles normes. Ce travail effectué en direct pour la mécatronique et au travers du pôle Arve Industrie pour la métrologie (tolérancement inertiel) a été jugé novateur et pertinent au niveau national d’où le trophée national 2012 remis au Thésame par les organismes que sont l’Union de la Normalisation de la mécanique, l’AFNOR (Agence Française pour la Normalisation) et le Ministère du redressement productif.

Mettler Toledo veut cédér son activité ponts-bascules camions à

Arpege Master-K

Cette transaction concernerait la réalisation, la vente, l’installation et le service après-vente de ponts-bascules camions. Chaque société continuerait à développer et commercialiser ses propres technologies de capteurs de pesage.

Fives continue à recruter

Après avoir procédé à 1231 recrutements en 2011 dans le monde et près de 1400 supplémentaires en 2012, Fives poursuit son développement rapide. Cette année, qui marque le bicentenaire de ce Groupe d’ingénierie industrielle, ce sont près de 750 collaborateurs qui ont rejoint Fivesen France (dont 330 de niveau cadre). Pour 2013, Fives confirme ses ambitions et prévoit 480 nouveaux recrutements en CDI dans l’Hexagone (dont 70 % de cadres). Les profils recherchés concernent principalement des postes d’ingénieurs dans le domaine commercial, des études ou de la gestion de projet, ainsi que des postes de techniciens de maintenance, de bureaux d’étude ou d’automatisme. Des vidéos-témoignages présentent quelques-uns des métiers phares de Fives : http://www.youtube.com/user/GroupFives/featured

Le Groupe maintient également un niveau élevé de contrats de formation pour les jeunes : 250 contrats d’apprentissage, de professionnalisation et de stages sont prévus en 2013. Au 31 décembre 2011, Fives comptait 6108 collaborateurs dans le monde, dont 3519 en France (soit près de 60 % des effectifs globaux). En 2011, Fives a réalisé 1,27 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

Avis donc aux amateurs…

Pour plus d’informations : www.fivesgroup.com

Le logiciel Esprit prouve son efficacité dans le médical

L’usinage médical est en pleine évolution depuis quelques années, l’industrie médicale étant en effervescence, croissance démographique oblige. Cette activité doit maîtriser la fabrication de pièces de plus en plus complexes. Elle affronte les mêmes défis que l’aéronautique il y a quelques décennies, il faut gérer aussi bien la Conception (CAO),  la Fabrication (FAO) pour des usinages sophistiqués comme, par exemple, celui en 5 axes simultanés, sur des machines multifonctions. Avec son logiciel de FAO ESPRIT déjà bien implanté dans le secteur médical, l’éditeur DP Technology répond aux attentes des fabricants et sous-traitants de ce secteur très exigeant.

Fournisseur dans le domaine pharmaceutique, le laboratoire allemand Merck annonce des gains de temps de production de 50 % depuis qu’il programme ses machines avec le logiciel Esprit.

La société française HTM -High Technology Manufacturing- est entièrement dédiee à la sous-traitance pour le secteur médical. Elle produit des prototypes et plus de 50 000 vis par an destinés à l’orthopédie. « On gagne du temps ! Avant, il fallait effectuer une partie de l’usinage sur une machine A, puis terminer sur une machine B. Maintenant, la réalisation de nos pièces se fait en une seule fois, sur une seule machine », explique le directeur de la société. Au total, c’est un gain de temps estimé à 20% grâce à l’investissement dans une machine multifonctionTornos et le logiciel Esprit.

L’entreprise BIOMET SPORTS MEDICINE est l’un des principaux fabricants d’outils chirurgicaux et d’implants, notamment pour la reconstruction du ligament croisé antérieur du genou. David Fransden, responsable de l’atelier de production partage son expérience : « Le logiciel ESPRIT nous permet de profiter au maximum des possibilités de nos machines multifonctions. Il facilite les déplacements de broche à broche et d’outil à outil, permettant ainsi d’évaluer les performances de la machine. Comme nous pouvons visualiser les opérations d’usinage, cela nous donne des idées d’amélioration et nous permet d’éviter les collisions. Au bout du compte, nous avons réussi à réduire de 50 % nos temps de cycle de production ».

L’union fait la force

Les 19, 20 et 21 novembre 2013, EurexpoLyon accueillera un nouveau salon EUROPACK-EUROMANUT-CFIA. Une manifestation né du regroupement  d’EUROPACK-EUROMANUT de Lyon et de CFIA de Rennes. EUROPACK-EUROMANUT-CFIA rassemblera 400 exposants et accueillera plus de 10 000 visiteurs. L’offre spécifique du CFIA (Carrefour des Fournisseurs del’Industrie Agroalimentaire), à savoir, des équipements &procédés, ingrédients & PAI (ProduitsAlimentaires Intermédiaires) sera une source de benchmark pour toutes les filières industrielles présentes à EUROPACK-EUROMANUT. De soncôté, EUROPACK-EUROMANUT permettra aux visiteurs traditionnels du CFIA d’élargir leur palette de solutions notamment en matière de marquage, de codage et de manutention. Commune aux deux salons, la section emballages et conditionnements présentera une offre élargie, inédite en Rhône-Alpes.

Un capteur de sécurité économique

Pilz élargit la gamme de ses capteurs de sécurité codés PSENcode en proposant un nouveau modèle. Ce dernier offre une surveillance en toute sécurité de trois positions au maximum jusqu’à PL e selon l’EN ISO 13489-1 ou SIL CL 3 selon l’EN/CEI 62061. D’autre part, ce capteur de sécurité codé prend en charge la détection en toute sécurité de la position. La suppression d’autres capteurs et la réduction d’entrées de sécurité sur l’unité de contrôle font du nouveau modèle PSENcode une solution économique.

Pour plus d’informations : www.pilz.fr/

 

Equipements de fracturation gérés à distance

 

M.G.Bryan Equipment, constructeur d’équipements lourds et de machines pour les secteurs pétrolier et gazier, utilise le Cloud Computing pour gérer à distance des équipements de fracturation. Conçu et intégré avec l’aide de Rockwell Automation, le système d’information et de commande des équipements utilise la plate-forme de Cloud Computing Windows Azure de Microsoft. Cette dernière fournit un accès à distance sécurisé à des informations en temps réel, des alertes de maintenance automatisées et des demandes de services et de pièces détachées. La fracturation hydraulique libère le pétrole ou le gaz naturel contenu dans la roche réservoir et rend possible son extraction. Les véhicules de fracturation opèrent dans des environnements extrêmes reculés. Leurs filtres à huile doivent être remplacés en moyenne toutes les 200 heures et les moteurs entièrement remis à neuf après 4 000 à 5 000 heures de service. Grâce au Cloud, l’entreprise réalise un suivi économique des équipements. Les données peuvent être extraites du Cloud via des terminaux mobiles et des navigateurs Web. Ce qui permet de générer des rapports et des tableaux de bord sur l’état des groupes motopropulseurs de chaque véhicule, sur les performances de la fracturation hydraulique, ainsi que sur les performances du procédé et les tendances de maintenance relatives à des flottes complètes de véhicules.

 

Pour plus d’informations : www.microsoft.com/dira

www.mgbryan.com/

www.rockwellautomation.com/

 

Commande numérique flexible

 

Num lance une nouvelle génération de sa plateforme CN. Baptisée Flexium+, cette plateforme modulaire et sécurisée permet aux OEM de standardiser de nombreux types de machines. Qu’il s’agisse de petites machines comportant quelques axes ou de gros systèmes de fabrication sur plusieurs cellules équipés de plus de 200 axes et broches, son architecture ouverte réduit les coûts de développement et de support .

Flexium+ est équipée de nouveaux asservissements numériques sécurisés, d’un automate programmable de sécurité et ses modules d’entrées/sorties eux aussi avec sécurité intégrée, et d’un pupitre de commande multiprocesseur avec écran tactile.

Le logiciel de commande et de gestion inclut un nouvel automate programmable comportant son propre système d’exploitation; il est pourvu d’une Interface Homme/Machine personnalisable et tactile en multitouch, d’un ensemble de fonctions d’usinage en option, et d’un puissant simulateur 3D.

Trois noyaux de commande numérique, Flexium+ 6, Flexium+ 8 et Flexium+ 68, sont proposés. Les plateformes Flexium+ 6 et Flexium+ 8 peuvent piloter jusqu’à 4 axes et une broche interpolés, le modèle Flexium+ 8 étant dédié aux machines nécessitant une flexibilité plus élevée. La plateforme Flexium+ 68 permet de développer des applications plus complexes avec ses 8 canaux chacun permettant de piloter jusqu’à 9 axes interpolés et jusqu’à 32 broches. Au total, un seul noyau Flexium+ 68 se charge de 32 périphériques connectés pouvant être des axes interpolés ou des broches.

 

Pour plus d’informations : www.num.com/

 

 

 

 

 

 

 

 

A SUIVRE…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.