Peut-on faire confiance aux machines-outils économiques ?

Le centre d’usinage universel UMC-750 de Haas a fait sensation à l’AMB 2012. Son prix : 99 995 euros…

La stratégie Logan si bénéfique pour le groupe Renault, inspire-t-elle les constructeurs de machines-outils ? Peut-être. Ce qui est sûr, c’est que ces derniers cherchent par tous les moyens à satisfaire des utilisateurs friands d’équipements adaptés à leurs besoins actuels. Des solutions de production sans aucun superflu, qui consomment le minium possible, dont le coût d’investissement et d’exploitation est réduit.

Les constructeurs ont-ils entendu ce message ? Sans doute. Les dernières manifestations de la profession, que ce soit AMB 2012 à Stuttgart (Allemagne) ou BI-MU 2012 à Milan (Italie) confirment cette tendance irréversible étant donnée la crise que traverse l’économie européenne voire mondiale, à l’exception notable de l’Asie et de certains pays émergeants.

Bien sûr, les constructeurs de machines-outils n’ont pas attendu 2012 pour se lancer dans une telle offre. DMG/Mori Seiki propose ainsi depuis quelques années une offre économique. Baptisée Ecoline, elle comporte des machines fabriquées dans son usine chinoise, des équipements qui affichent un prix défiant toute concurrence. Pour moins de 100 000 euros on peut ainsi s’équiper avec des machines polyvalentes et productives, qui n’ont rien à envier aux « grandes ». Sont-elles pour autant capables d’affronter les desideratas de fiabilité et de précision des utilisateurs ? A vous de juger en analysant leurs caractéristiques techniques. Dotées d’un design moderne avec l’affichage en temps réel du nombre de pièces usinées, ces machines couvrent de besoins divers. Des tours universels comme CTX 310 ecoline ou CTX 510 ecoline sont commercialisés pour un prix allant de 61 500 euros pour le premier à 95 500 euros pour le second. La flexibilité est assurée avec un passage de barre jusqu’au diamètre 65 ou 90 mm et la productivité par des dispositifs comme les tourelles dotées de moteur synchrone avec serrage hydraulique qui diminue de 50% les temps de changement d’outils ainsi que des commandes numériques au choix (Sinumerik 840 D solutionline de Siemens, Pilot 620 de Heidenhain ou Mapps IV de Mori Seiki). Conçu par des équipes conjointes de DMG et de Mori Seiki, le petit centre d’usinage Milltap 700 est commercialisé pour 64 900 euros. Une machine compacte et rapide (changement d’outil en 0,9 s) qui accepte des pièces de 400 kg ou 800 kg en option, avec des vitesses de broche qui peuvent aller toujours en option jusqu’à 24 000 tr/min et un magasin d’outils de 25 places. Polyvalente, car elle assure des opérations de perçage/fraisage et précise avec ses systèmes de mesure directe pour les axes X, Y, Z. La gamme ecoline comporte aussi des centres d’usinage de la famille DMU avec des magasins d’outils de 30 postes, une électrobroche de 10 000 tr/min et la possibilité d’usiner sur 5 axes. La DMU 50 ecoline dispose d’une table rotative et basculante qui accepte des pièces de 200 kg. Les prix varient de 66 500 euros à 99 300 euros pour cette dernière machine.

D’autres constructeurs, comme Emco ou Almac, proposent des centres d’usinage commercialisés à moins de 100 000 euros. Almac dévoilait une nouvelle machine de ce type à AMB 2012, vendue pour 99 000 euros.

La comparaison avec l’automobile va plus loin. Les visiteurs du Mondial de l’automobile 2012 de Paris ont pu constater que certains modèles proposés par Dacia, la filiale low cost de Renault, sont désormais équipés de dispositifs de haute technologie. Pour un prix défiant toute concurrence.  Côté machine-outil, Haas a fait sensation au salon allemand AMB 2012 avec son centre d’usinage universel UMC-750. Pour 99 995 euros, l’utilisateur dispose d’une solution qui permet d’usiner sur les cinq faces d’une pièce (2+3 axes) ou fournir des mouvements simultanés sur 5 axes pour le traitement de pièces de forme complexe. La machine est équipée en effet, d’une table rotative et basculante sur deux axes de 630 x 500 mm (+35 et – 110 ° d’inclination et 360 ° de rotation) et d’une broche à entrainement direct de 8 100 tr/min. La productivité est dopée grâce à des dispositifs comme le convoyeur de copeaux à bande, le système de réfrigération haute pression par le centre de la broche, logiciel de contrôle pour les usinages à grande vitesse, le dispositif de contrôle intuitif et sans fil des pièces et des outils… Pour les incrédules, il suffit de regarder la vidéo de cet équipement étonnant : www.youtube.com/watch?v=M5nbblcRop8&feature=youtu.be

Ou faire un saut aux conférences Intercut et MUGV, les 16, 17 et 18 octobre 2012 à SaintÉtienne. On pourra étudier sur toutes ses coutures la 5e Unité de production à dispositif partagé (UPDP) du Cetim (Centre technique des industries mécaniques)dédiée aux technologies de fraisage (5 axes positionnés) et de tournage (avec axe C) bon marché. Pour s’inscrire : http://www.intercut-mugv2012.org/

Une question pour clore ce sujet : mais alors, que reste-t-il aux « grandes » machines ?!

Une réflexion au sujet de « Peut-on faire confiance aux machines-outils économiques ? »

  1. J’aime lire ce genre d’article… Grand nombre d’entreprises utilisatrices de ces moyens d’usinage lowcost se sentent abandonnées par les donneurs d’ordre Français car ils donnent beaucoup de travail à l’étranger pour des coût moindre, des qualités moindres… et malheureusement, ces sous-traitants ne font plus assez de marge… mais quand il faut d’investir, le lowcost ne pose plus de problème.
    Vous ne verrez que très peu d’entreprise qui font de bonnes marges s’engager sur ce genre de machine, pourquoi accèptent -ils depuis si longtemps de payer plus cher le matériel d’usinage ?

    Pour votre information un UMC750 n’a rien de plus qu’un DMU ils disposent tout deux de la capacité à usiner sur 5 faces, ce n’est pas une révolution !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.