Still invente le service tous azimuts

La concurrence fait rage dans le domaine de chariots de manutention et chaque constructeur essaye de grignoter une part toujours plus importante du marché. Still invente ainsi le service multimarque et multifonction en proposant un support ainsi qu’un outil web. Baptisée Fleet Data Service, cette solution équipe déjà 500 de 50 000 chariots que le constructeur a sous contrat SAV (service après-vente) et cette démarche a assuré une réduction de 10 à 15 % du coût de la casse. Still assure le SAV pour 6 000 chario
ts de marque différente sur ces 50 000. Le Fleet Data Service comporte trois modules web indépendants et complémentaires. Le FleetManager 4.x permet de contrôler l’exploitation du parc de chariots, de gérer activement les caristes (notamment le permis CACES de ces derniers) et de réduire la casse significativement. Pour contrôler l’exploitation des appareils, le client peut affecter chaque chariot à des
 conducteurs et à des tâches spécifiques. Le logiciel gère les droits d’accès par l’intermédiaire d’un code PIN, d’un tag ou de la carte RFID du client (carte de pointage…). Il enregistre le profil du conducteur correspondant sur chaque chariot. En option, un enregistreur d’accident permet de retracer les éventuels chocs pour en analyser la cause. Un boîtier GPRS transmet toutes les données d’utilisation du chariot. Ce qui offre la possibilité de rationnaliser même l’organisation des flux des chariots dans l’entreprise. Grâce au FleetManager, l’utilisateur peut créer des rapports variés et personnalisables : rapport détaillé d’accident, journal d’évènement, engagement des appareils…. Il est aussi possible de gérer toutes les données et de programmer les interventions de maintenance. Second outils web : StillReport. Le premier module de ce dernier, intitulé « Vision » permet d’identifier d’un seul coup d’œil le nombre de chariots en service. Tous les rapports d’intervention des techniciens, les travaux réalisés, comptes rendus de réparation ou d’entretien sont disponibles au format électronique. D’autres documents font état de l’historique complet de chaque chariot.  Le second module « Analyse » calcule entre autres, à partir des données existantes, les coûts de service. L’analyse fournit en plus des informations détaillées sur chacun des chariots, par exemple sur les temps d’utilisation. Avec STILLProActive, le troisième logiciel de FleetDataServices, peut suivre à la trace ses chariots. Si un chariot présente des défaillances, des codes d’erreur sont générés. Ces derniers sont envoyés instantanément, grâce à la transmission sans fil, au  service après-vente de Still. Le Coordinateur Service identifie l’origine de la défaillance et la pièce éventuelle à remplacer. Le technicien peut donc directement arriver sur place, le cas échéant, avec la pièce de rechange nécessaire. Cette procédure minimise le temps d’immobilisation de l’appareil. Via l’application Internet, le client peut suivre toutes les étapes de traitement, depuis l’entrée du signalement de la défaillance jusqu’au départ du technicien, et profite comme toujours d’une transparence maximale.

Tous ses services sont assurés grâce à un boîtier universel, Truck Data Unit, installé sur chaque chariot.

Ce lecteur de carte équipe les appareils de manutention quelle que soit leur marque mais également tous les autres engins qui se trouvent dans l’entrepôt (grues, nacelles, ponts roulants…). Une fois équipés les appareils envoient toutes les données d’utilisation pour alimenter les trois modules web développés par Still. « Le TDU  est un boîtier extrêmement simple à mettre en place » explique Yann Rodrigues, Service Product Manager  chez Still. Et les applications sont nombreuses puisque le TDU ne se limite pas à l’équipement des appareils. En effet, des boîtiers peuvent être disposés aux endroits stratégiques : accès aux quais, portes sectionnelles, zones réservées… Les caristes ou les piétons doivent alors utiliser leur carte paramétrée pour avoir accès à ces zones. C’est en termes de sécurité et de contrôle, une grande avancée. Grâce à ce boîtier, un directeur de site est maintenant capable de gérer simplement toutes les zones de son entrepôt en autorisant son personnel à travailler dans les endroits dédiés. Disponible en option, l’offre Fleet Data Service coûte entre 500 et 1000 euros par chariot. Elle peut être implantée sur les chariots existants grâce à un forfait de 50 euros. Still vise à terme, d’équiper la moitié de 50 000 chariots qu’il sous contrat.
Pour plus d’informations :
Le témoignage de Chassis Brakes International
Le communiqué :

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.