Les informations de la semaine

Pompes, compresseurs et robinetterie : 5,6 milliards d’euros en 2012

Selon Profluid (Association française des pompes et agitateurs, des compresseurs et de la robinetterie), le chiffre d’affaires de la profession a été de 5,7 milliards d’euros en 2012. Les facturations 2012 comparées à 2011 font apparaître un résultat contrasté entre les pompes et les compresseurs, en quasi stabilité, et la robinetterie, en hausse de + 9 %. L’activité productive en 2012 sur les marchés des pompes et de la robinetterie se différencie effectivement bien sur ces deux marchés, avec une baisse tout au long de l’année 2012 pour le secteur des pompes et une quasi stabilité à + 4 % pour la robinetterie.

Les fabricants français se distinguent en Chine : une fois n’est pas coutume, la société Segault exporte ses pompes pour le nucléaire en Chine sans être copié et en « chassant en meute » avec EDF et ses partenaires.

Pour plus d’informations : Dossier de presse_vfinale

Gisements_d_economie_XYLEM

NouvellesTechnologies_GRUNDFOS

Cellule de parachèvement robotisée

actemium2La solution de parachèvement mise au point par le Cetim (Centre technique des industries mécaniques), le CTIF (Centre Technique des Industries de la Fonderie), un groupe d’industriels et Actemium, intégrateur de solutions pour la performance des sites industriels, permet aux entreprises de tester, grandeur nature, des solutions de parachèvement automatisées. Le parachèvement des pièces de forge ou de fonderie est une opération à la fois pénible et délicate, pour laquelle les entreprises ont beaucoup de mal à recruter. Certes, des systèmes automatisés existent déjà depuis plusieurs années pour les productions en grandes séries comme l’automobile, mais il n’existait rien jusqu’à présent pour les PMI qui ont à faire face à des petites, voire de très petites séries. Conçue autour d’un robot, elle peut être utilisée pour des opérations de parachèvement (sciage, ébarbage, meulage) sur des alliages ferreux (fonte, acier) ou non ferreux (aluminium, alliages cuivreux et également composites). Utilisable dans deux configurations, « pièce portée » ou « outils portés », elle accepte des pièces d’une masse jusqu’à 500 kg et d’un volume important (1 m x 1 m x 0.5 m). Suivant la pièce, le robot, doté d’un palpeur mécanique, peut recaler si besoin ses trajectoires sur l’ensemble de la pièce (balançage global) ou sur des zones particulières afin de tenir compte des variations dimensionnelles d’une pièce à l’autre. Outre le parachèvement, la plateforme permet de réaliser des opérations de pré-usinage (surfaçage local, pré-perçage, etc.), ce qui accroît davantage la valeur ajoutée des opérations. Un module de calcul de coûts et de rentabilité est intégré.

Le vade-mecum du recyclage

La revue Recyclage-Récupération publie le guide des matériels et équipements. Ce hors-série daté juin 2013, passe en revue 108 innovations, référencie 365 matéries et 166 équipementiers.

Pour plus d’informations : http://www.recyclage-recuperation.fr

Traitement de surface par « cladding »

laserLaser Technik Journal (www.laser-journal.de) publie dans son édition de mai 2013 un article sur la déposition laser de poudre métallique et son application dans le traitement de surface des pièces en acier.

Pour plus d’informations : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/latj.201390037/pdf

Jobs à l’EMO

La joint venture constitué par le constructreur italien de centres d’usinage Jobs avec le groupe taiwanais Fair Friend Group présentera de nouvelles machines à la future EMO à Hanovre (Allemagne) en septembre prochain. FFG Europe qui rassemble aussi les sociétés Sachman, Rambaudi et Sigma, possède quatre usines en Italie. Jobs présentera à l’EMO le centre d’usinage portique Ever 7. Polyvalente, cette machine peut usiner sur 3/3+2/4/5 axes. Productif, l’équipement a une vitesse d’axes de 40 m/min, possède une tête d’usinage Kosmo et une broche d’usinage qui tourne à une vitesse de 27 000 tr/min. Il assure des usinages d’ébauche, de semi-finition et de finition.

Pour plus d’informations : http://www.ffgeurope.com

Tebis : des ventes records

L’éditeur allemand de logiciels de CFAO (conception et fabrication assitées par ordinateur) a réalisé en 2012 un chiffre d’affaires de 36,6 millions d’euros. En croissance de 7% par rapport à l’année précédente. L’Asie et les Etats-Unis ont dopé cette croissance record. La société a créée une filiale en Chine en 2012. Des développements techniques comme le perçage profond ou la simulation d’usinage en temps réel permettent aux utilisateurs de logiciels Tebis de réduire le cycle de fabrication.

Pour plus d’informations : http://www.tebis.com

Renishaw se renforce dans la fabrication additive des outillages

renishawLe groupe britannique spécialisé dans les solutions pour la métrologie et la fabrication additive, a repris la société allemande LBC. Rebaptisée LBC Engineering, elle assure la fabrication additive des moules et outillages pour l’injection et la fonderie.

 

 

www.renishaw.com

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.