Cœur artificiel conçu avec Creo

coeurLa Faculté de Médecine de l’Université de Tokyo, pionnière dans le développement de cœurs artificiels, vient de développer un cœur artificiel complet avec le logiciel Creo de PTC. L’établissement, qui effectue des recherches sur le cœur artificiel depuis 1959, expérimente avec succès des greffes sur animaux depuis 1970. Objectif : développer d’ici 2016 un cœur artificiel complet entièrement implantable. L’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) estime que plus de 20 millions de personnes dans le monde souffrent d’insuffisances cardiaques, avec deux millions de nouveaux cas diagnostiqués par an. Environ 5 000 transplantations cardiaques sont réalisées chaque année dans le monde. Le délai moyen d’attente pour une greffe cardiaque au Japon est de 981 jours. L’augmentation des pathologies cardiaques ainsi que le manque désespéré de greffons sont des facteurs clés dans la recherche sur les cœurs artificiels. Le développement d’un cœur artificiel implantable et capable de remplacer complètement un cœur humain constituerait donc une avancée médicale considérable. Il existe deux types de cœurs artificiels : le cœur artificiel complet, qui remplace dans son intégralité un cœur humain, et le dispositif d’assistance ventriculaire implanté dans le corps humain qui, lui, vient renforcer l’activité de pompage d’un cœur existant. L’équipe universitaire travaillant au développement d’un cœur artificiel approfondie ses activités de R&D sur le cœur artificiel complet. Elle utilise Creo pour développer un cœur artificiel complet avec un palier en suspension hydrodynamique, lubrifié au sang dans la pompe, ouvrant ainsi la perspective d’améliorations en matière de durabilité. L’Université de Tokyo a d’abord utilisé le logiciel de conception Pro/ENGINEER, le prédécesseur de PTC Creo, pour créer des modèles 3D dans le cadre de son processus de conception de cœur artificiel en 2003, avant d’adopter PTC Creo en 2012. Estimant que la prochaine génération de cœur artificiel complet nécessiterait une pompe rotative sans contact, les chercheurs ont déployé la solution CAO de PTC pour partager des informations visuelles dans le but d’optimiser les performances de l’appareil, d’améliorer son efficacité et sa durabilité et de concevoir une pompe qui améliore le flux sanguin. En octobre 2014, l’équipe a considérablement amélioré la stabilité du palier hydrodynamique dans son modèle de cœur artificiel grâce à Creo et a réussi à résoudre certains des problèmes hémolytiques et thrombotiques auxquels se heurtaient les chercheurs. Creo assure également la collaboration quotidienne au sein de l’équipe en permettant à ses membres de créer et de partager des supports graphiques faciles à comprendre avec des coupes d’un modèle 3D et des animations.

 

http://www.m.u-tokyo.ac.jp/english/index.html

http://www.ptc.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s