Fanuc investit un milliard d’euros au Japon

 

Jean-Hugues Ripoteau, Président de Fanuc France, revient sur les enjeux associés à ces nouveaux développements

 

 » Les projets associés à cet investissement répondent à la volonté de Fanuc de maintenir ses capacités de production et de recherche au Japon, un gage de qualité. Ce nouvel investissement entérine également la place primordiale de la recherche dans la stratégie de Fanuc. La société consacre d’ailleurs un tiers de ses effectifs à la R&D », précise Jean-Hugues Ripoteau. Des opportunités sans précédent vont apparaître sur le marché mondial de l’automatisation et notamment des commandes numériques. Sur le marché chinois, en particulier, les efforts se poursuivent vers des produits toujours plus qualitatifs, ce qui passera inéluctablement par la case automatisation. Quand ce grand marché commencera à généraliser l’équipement de ses sites de production, l’automatisation va connaitre une véritable révolution au vu des volumes de robots à installer.

 

« On parle ici de plusieurs centaines de milliers d’outils pour ce seul pays. Par comparaison, il s’est vendu 178 000 robots tous fournisseurs confondus sur le marché de la robotique mondial en 2013. Seuls les roboticiens avec des capacités de production et technologiques de haut vol pourront répondre à une telle demande future. Fanuc s’en donne les moyens » analyse Jean Hugues Ripoteau.  » Avec cet investissement massif, Fanuc envoie un signal fort aux marchés, les clients ont de quoi être confiants ».

 

D’ici 2017, l’évolution majeure des robots intelligents

 

Sur un marché de l’automatisation qui s’oriente de plus en plus vers des robots intelligents, les commandes numériques vont connaître un essor considérable. Or Fanuc oriente en priorité son nouvel investissement vers le développement de ces pièces maîtresses du robot numérique. Le leader de l’automatisation continue ainsi de creuser la distance avec ses concurrents. Pour le Président de Fanuc France, « Cette nouvelle vague de développement promet des capacités d’automatisation adaptées à de nouveaux marchés en termes de produits et d’innovation. Fanuc va pouvoir développer le plein potentiel des robots intelligents qui vont se déployer d’ici un à deux ans ». De quoi maintenir la position prédominante de Fanuc qui détient déjà plus de 50% de parts de marché mondial des commandes numériques. D’ailleurs, l’investissement annoncé reflète une vision stratégique d’avenir. « La réflexion stratégique de Fanuc au Japon se joue toujours sur le long terme et cet investissement était prévu depuis deux ans. Cette nouvelle vague de développement s’inscrit donc dans la continuité pour Fanuc » poursuit Jean-Hugues Ripoteau.

 

Autre estimation d’avenir liée aux capacités optimisées de Fanuc et au développement du marché de la robotique intelligente: « Il y aura des répercussions pour tous. On peut s’attendre à ce que le prix de revient des outils diminue, donc, également, le prix d’acquisition pour les entreprises » envisage le Président de Fanuc France. L’automatisation industrielle a de beaux jours devant elle…

 

Fanuc destine d’une part ce fonds de 1 milliards d’euros à l’ouverture de 4 centres de production pour consolider les capacités de production de plusieurs produits phares. L’objectif : produire chaque mois 10 000 commandes numériques, 60 000 servo-moteurs et 35 000 variateurs. D’autre part, Fanuc investit dans le développement de ses capacités de recherche pour concevoir des robots toujours plus rapides, précis et fiables. Ces différents projets seront aboutis courant 2016.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s