NC Simul CAM, la FAO qui simplifie la chaîne numérique (avec le commentaire de Missler Software)

 

« Lancé en octobre 2015, le logiciel NC Simul CAM a intéressé plus d’une quarantaine de sociétés. Le démarrage des premiers projets d’étude et de production a eu lieu dès le mois de décembre 2015 chez AIRBUS avec sa filiale STELIA, SAFRAN avec SNECMA, DASSAULT AVIATION, mais aussi des PME comme FREYSSINET, HALGAND dans l’Aéronautique ou UF1 dans l’Automobile, explique Gilles Battier, PDG de Spring Technologies. Alors que depuis 30 ans tous les systèmes de programmation se sont complexifiés pour tenir compte des évolutions des machines à commande numérique, des trajectoires et des outils coupants de plus en plus performants mais difficiles à mettre aux point, NCSIMUL CAM simplifie la chaîne numérique et réduit les temps d’industrialisation, en particulier lors de l’arrivée de nouvelle machine de production. » En effet, en complément des FAO CATIA, NX ou encore TopsolidCam, NCSIMUL CAM propose en standard la génération de parcours outils en code ISO – vérifiés et optimisés – en lieu et place des Post-Processeurs externes développés spécifiquement, et ce à moindre coût. Le client pourra aussi rapidement être autonome sur le paramétrage du progiciel. Il complète également les FAO avec la prise en compte de toutes les trajectoires complexes de liaisons, propres à chaque machine à commande numérique. Il fournit une flexibilité unique pour changer de machine en quelques clics. Aujourd’hui avec NCSIMUL CAM c’est possible, même pour des cinématiques très différentes : Fraisage vers Mill-Turn, ou bien 5-axes Tête –Tête vers Plateau – Plateau et ce, quels que soient les contrôleurs CN (SIEMENS, HEIDENHAIN, FANUC, NUM).

Les programmeurs FAO peuvent aller sur certains projets deux fois, voir même cinq fois plus vite. Trois exemples concrets :

1)  Pour des pièces moteur Aéronautique programmées en Topsolid, NCSIMUL CAM récupère les parcours de la pièce unitaire afin de reprogrammer en multi-posage Totem de 4 pièces (comme dans l’automobile) et ce en une heure au lieu d’une journée ;

2)  Ou encore pour passer la production de pièce historique du meilleur avion de chasse au monde sur de nouvelles machines plus performantes, la ré-industrialisation se fera avec des données CATIA en une journée au lieu habituellement de la semaine ;

3) Le dernier exemple, remarquable car nous parlons de rapatriement de fabrication de pièces faites à l’étranger chez des fournisseurs français. Oui c’est possible ! Et ce, grâce à cette rapidité avec NCSIMUL CAM de récupérer les parcours faits pour un site et de les reprogrammer sur les machines du fournisseur français.

Pour le programmeur FAO c’est également une formation rapide, à peine 2 à 3 jours. SPRING Technologies a d’ailleurs lancé une offre originale d’e-learning, permettant ainsi de répondre au manque de disponibilité des experts FAO dans les entreprises, quelle que soit leur taille.

Dernier chiffre et non des moindres pour l’entreprise en termes de compétitivité, c’est  l’augmentation des taux d’usage machine grâce à cette flexibilité, qui peut apporter un gain de productivité dans l’atelier jusqu’à 10%.

  •  
  •        La stratégie de croissance de SPRING : Afin de continuer son développement à l’International, la stratégie de vente de SPRING va s’appuyer sur ses agences basées en Allemagne, Etats-Unis et Chine pour renforcer son réseau de distributeurs, respectivement sur les marchés Germanique et d’Europe de l’Est, Amériques et Asie Pacifique, sans oublier les pays de la Communauté Européenne.
    • SPRING a été sélectionné par les grands Industriels dans le cadre du projet Usine Aéronautique du Futur,
    • Le ministère de la recherche nous a demandé de présenter les résultats de notre projet collaboratif ANGEL labellisé par les Pôles ASTECH, SYSTEMATIC et VIAMECA, à une délégation de partenaires Allemands.
    • Nous renforçons notre partenariat technologique et d’innovation avec le groupe SAFRAN en particulier avec le dépôt d’un co-brevet concernant notre solution mobile WYSIWYC  (simulation de l’usinage temps réel sur tablette) et le nouveau projet de recherche LUCID dans le domaine du Big-Data, soutenu par l’Alliance.
    • Enfin nous souhaitons aider les PME manufacturières françaises à être encore plus compétitives et innovantes en utilisant les meilleures technologies et les meilleurs pratiques, c’est la raison pour laquelle SPRING Technologies est partenaire du projet Aigle du Bourget avec AIRBUS HELICOPTER et SAFRAN, aussi dans l’additif manufacturing et l’impression 3D. »

Le commentaire de Christian Arber, pdg de Missler Software :

Il ne faut pas confondre les besoins méthodes et atelier. D’un côté la programmation d’une pièce ou d’une machine  complexe, et de l’autre, la mise au point ou des  optimisations finales, voire des changements de dernière minute face à un aléa (casse d’un outil, correcteur, …).   Les CFAO « ambitieuses » comme TopSolid ont l’objectif d’intégrer toutes les composantes d’une programmation, de chercher à optimiser et à utiliser toutes les dernières évolutions en terme d’algorithmie, de production d’un dossier méthodes, d’ordonnancement et gestion des opérations. . Fort de ce savoir-faire, ces mêmes CFAO proposent un résultat ne nécessitant qu’une mise au point minimaliste dans l’atelier, mais qu’on ne peut cependant ignorer.  C’est d’ailleurs une demande insistante que nous recevons depuis quelques années: fournir à l’atelier un sous ensemble léger de TopSolid’Cam. Le point clé est la connaissance du contrôleur. De mon point de vue, seuls les constructeurs machines ou les fabricants d’armoire de contrôle seront à même de proposer les solutions adéquates pour le réglage fin final, la simulation fidèle du parcours, au plus proche de leur machine. Nous fournirons prochainement  une déclinaison simplifiée de TopSolid’Cam, pour l’homme d’atelier, comme demandé par le marché. L’offre de Spring, pour pertinente qu’elle soit actuellement, risque de se retrouver donc à l’étroit dans peu de temps. Le principal compétiteur devant être les constructeurs des machines et leur Cam embarqué, qui ne marchera cependant que pour leur machine. Le positionnement principal de TopSolid’Cam restera un positionnement méthodes, permettant d’étudier les parcours d’outils, concevoir les outillages, et produire tout le dossier technique permettant la répétabilité et la traçabilité de la fabrication. Une logique se développe par ailleurs, actuellement fortement, qui renforce la pertinence de l’offre méthodes: la fabrication doit devenir de  plus en plus automatique si cela est possible à partir d’une définition numérique, comme demandé dans les métiers de la tôlerie et du bois, et utiliser les cycles spécialisés des machines (plaques, blocs forés, …).

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s