Industries mécaniques : 1,2% de progression en 2015

 

Les industries mécaniques enregistrent un chiffre d’affaires de 121,8 milliards d’euros, en progression par rapport à 2014 (+ 1,2 %). Ces chiffres intègrent pour la première fois les chiffres de la Fédération Forge Fonderie. A périmètre comparable, la progression serait de 1,3 %.

Après un premier semestre faible, dû principalement à un recul de leur activité à l’international, les industries mécaniques françaises ont vu leurs prises de commandes s’améliorer notamment au 4ème trimestre grâce à l’effet du suramortissement*. Cette amélioration globale de l’activité a été enregistrée tant en France, qu’à l’international.

Le marché intérieur a enregistré une faible progression de 0,5 % sur l’année.

 

Les industries mécaniques ont connu en 2015 des évolutions différenciées en fonction des secteurs clients. Les secteurs liés à la construction et à l’agriculture ont souffert particulièrement en France mais aussi à l’international. A contrario, les filières aéronautique et automobile ont été particulièrement dynamiques. D’une manière générale, les entreprises ont souhaité augmenter leur productivité en améliorant leur outil de production (même si les taux d’utilisation des capacités de production sont restés en deçà de leur niveau de longue période, autour de 80 %).

La mécanique française reste au 6ème rang mondial derrière la Chine, les États-Unis, le Japon, l’Allemagne et l’Italie.

Export

Les ventes à destination des 28 pays de l’Union européenne représentent aujourd’hui près de 55 % des exportations des industries mécaniques soit une progression de 3,6 % sur 2015. Ceci s’explique d’une part par le dynamisme du Royaume-Uni mais aussi par une nette amélioration des pays d’Europe du Sud notamment l’Espagne (+ 12 %). L’Allemagne restant bien entendu le premier client des industries mécaniques françaises avec 15 % du total des exportations.

Par contre, les exportations hors UE continuent de fléchir. Elles ne représentent plus que 7,5 % du total (8,14 % en 2014) en lien avec l’effondrement du marché russe mais aussi l’affaiblissement de la Turquie.

De même, l’Amérique du Sud est en fort recul, pénalisée par le Brésil.

Evolutions sectorielles

• La transformation des métaux à laquelle est intégrée la fonderie progresse de 0,1 % sur 2015 avec des sous-secteurs globalement en retrait, à l’exception de la sous-traitance, lié à la bonne santé de ses secteurs clients.

• L’équipement mécanique a progressé de + 2,6 % par rapport à 2014 après une progression de 1,7 % l’année précédente.

• La précision a connu une année en faible progression de 0,4 %. Il faut néanmoins souligner qu’elle a connu une croissance élevée les années précédentes.

Effectifs

Les effectifs des industries mécaniques, premier employeur industriel de France, ont diminué en 2015 de 1,7 % et passent de 640 400 à 629 000 salariés (environ 21 % de l’emploi industriel).

Informations : Dossier_presse_FIM_10032016 (1)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s