La loi de Moore a 50 ans : plus de Moore ?

pix
La loi de Moore est l’un des plus grands énoncés technologiques de l’histoire. Le doublement, environ tous les deux ans, de la capacité des ordinateurs au même coût, grâce à des transistors toujours plus réduits et de plus en plus puissants, implique qu’un smartphone moderne embarque, aujourd’hui, plus de cartes à perforer qu’un superordinateur le faisait il y a 20 ans. Mais après un demi-siècle de progrès fulgurant, la fin est maintenant en vue.

A retenir :

  • 50 ans de loi de Moore ont rendu les ordinateurs abordables, puissants et minuscules. Mais la croissance exponentielle de leur capacité ralentit depuis quelques temps. Avec des transistors toujours plus petits, chaque réduction successive apporte moins d’avantages, alors que les coûts augmentent radicalement.
  • L’industrie investit dans de nouveaux transistors inattendus pour utiliser encore quelques années la loi de Moore. Elle expérimente de nouveaux matériaux que le silicone, tout en réétudiant d’autres façons d’améliorer les ordinateurs jusqu’à présent négligées car chacun s’appuyait sur un doublement régulier de la puissance informatique. Cela inclut de meilleurs logiciels, des puces spécialisées pour des tâches spécifiques et en trois dimensions.
  • De nouvelles approches, comme l’informatique quantique, offre la perspective d’une énorme croissance en termes de vitesse mais seulement pour certaines tâches.
  • A l’avenir, l’Internet des Objets verra une augmentation colossale du nombre de puces bon marché, des réfrigérateurs jusqu’aux routes.

TQ

Dans le numéro de cette semaine, The Economist publie un Technology Quarterly sur la loi de Moore, rédigé par Tim Cross, l’un de ses correspondants en science et technologie. Il étudie le ralentissement du métronome de l’industrie informatique et examine ce qui pourrait le remplacer. En 1965, Gordon Moore, un ingénieur électrique qui a, plus tard, cofondé Intel, observait que le nombre de composants qui pouvaient être intégrés dans une puce doublait à peu près tous les 18 mois (revu ensuite à tous les deux ans). En investissant massivement dans des puces toujours plus petites et plus puissantes, l’industrie informatique a transformé cette observation en une prophétie auto-réalisatrice qui a changé le monde.

Mais après 50 ans de progrès exponentiel, la fin est proche. La réduction des composants électroniques n’améliore plus autant la performance et devient de plus en plus chère. Comme les composants se rapprochent de l’échelle atomique, les limites physiques sont presque atteintes. L’industrie doit alors se tourner vers d’autres innovations, du design des puces jusqu’à de meilleurs logiciels, en passant par de toutes nouvelles approches comme l’informatique quantique.

Le Technology Quarterly explique que la fin de la loi de More, sans doute dans quelques années, sera une grande disruption pour une industrie qui a marché dans ses pas depuis un demi-siècle. L’avenir sera plus compliqué et plus incertain mais il offrira également de nouvelles opportunités d’innovation. L’informatique s’intégrera davantage dans le monde réel, grâce à des applications allant de villes qui gèrent automatiquement leur pollution à des voitures en libre-service et des assistants dotés de l’intelligence artificielle qui interprèteront le torrent de data produit par Internet. Les entreprises qui peuvent maîtriser cette nouvelle réalité ont encore toutes les chances de connaître le succès.

Consultez le Technology Report ici.

Cliquez ici pour consulter ce communiqué en ligne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s