Kuka en train de passer sous pavillon chinois

L’énorme trésor de guerre des entreprises chinoises leur ouvre un accès rapide et sans grand effort de R & D aux technologies de production occidentales les plus avancées. Après avoir accédé à l’usinage 5 axes grâce à la reprise d’entreprises allemandes ou italiennes spécialisées, voici qu’elles visent un des leaders de la robotique mondiale : Kuka. Le fabricant d’électroménager chinois Midea est prêt à mettre 4,6 milliards d’euros sur la table pour se payer le constructeur allemand de robots, un des plus avancés dans le domaine de la robotique industrielle et de service. Midea possède déjà 13,5 % du capital de Kuka et a installé dans ses usines un bon nombre de robots de ce dernier. Kuka est d’ailleurs, un des piliers du projet allemand Industrie 4.0 qui vise la mise en œuvre de l’usine du futur. Reste à voir ce que vont penser de cette initiative les autres actionnaires de Kuka…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s