Fabrication additive de montures de lunettes de créateur

 

L’impression 3D industrielle offre une liberté de conception hors normes. En plus de pouvoir être utilisée pour  l’élaboration de prototypes, ses avantages offrent également une valeur ajoutée incomparable dans la production en série, notamment pour les produits pour lesquels la conception et l’esthétique jouent un rôle important dans la décision d’achat des clients.

(Photo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160629/384734 )

Il n’est par conséquent pas surprenant que l’entreprise familiale belge Hoet, axée sur le design, ait été séduite par la fabrication additive. Depuis 1884, le nom Hoet, ainsi que l’entreprise derrière ce nom, sont synonymes de design contemporain. Attiré par l’exceptionnelle liberté que la technologie de fabrication additive confère à la réalisation d’idées, le designer Bieke Hoet s’est attelé à l’utiliser pour créer sa nouvelle collection de lunettes. Une fois le travail créatif effectué, Hoet a décidé de collaborer avec Raytech pour assurer la production efficace de ses montures de lunettes. Raytech bénéficiait  de nombreuses années d’expérience et possédait le niveau d’expertise requis dans le domaine de la fabrication additive.

Élaboration d’un concept de production par fabrication additive

Ensemble, Hoet et Raytech ont développé un concept de production basé sur l’utilisation de titane EOS Ti64 comme matériau de base. Le titane est souvent utilisé pour les montures de lunettes parce qu’il combine une flexibilité extrême avec une résistance élevée et légèreté . Ce métal est également l’un des nombreux matériaux de base utilisables par  la technologie EOS. Pour la production, Raytech a décidé, une fois de plus, d’utiliser son système EOS interne EOS M 290.

Les résultats obtenus par le trio Hoet, Raytech et EOS auront non seulement belle allure, mais ils seront en plus admirer par tous. . La réalisation du design classique inimitable des montures, avec ses diverses structures en treillis, complexes et délicates, ne pouvait être possible  qu’avec  l’EOS M 290.

La fabrication additive permet également de fabriquer à la demande, éliminant ainsi la nécessité de constituer des stocks. Cela permet de réduire non seulement les coûts de stockage, mais aussi les coûts de production moyens des produits vendus. Un autre avantage de cette technologie est le délai court de mise sur le marché, c’est-à-dire le temps entre la conception du produit et sa disponibilité dans les points de vente au détail. Deux mois seulement après l’installation du système EOS, les montures étaient prêtes pour la commercialisation. Et, si nécessaire, la fabrication de stock supplémentaire prend seulement quelques jours.

 

 

http://www.eos.info/case_studies/raytech-3d-printed-titanium-eyeglass-frames

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s