Quels enjeux et quels impacts pour la fabrication additive ?

Madeeli, l’Agence Régionale de Développement Economique, de l’Export et de l’Innovation, a lancé une étude, avec le financement de l’Etat et de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée sur les impacts technologiques et industriels de la fabrication additive dans les différentes filières de sous-traitance industrielle du territoire régional. Cette réflexion, menée depuis plus d’un an, a associé le pôle de compétitivité Aerospace Valley et l’IRT Saint Exupéry.

 

Pourquoi une étude ?

Cette étude vise à clarifier et mettre en perspective les conditions de création de valeur de la fabrication additive dans les trois principales filières du territoire régional : le transport, la santé et l’agro-industrie, avec un focus sur l’aéronautique. Ses objectifs :

  • Identifier les enjeux de la fabrication additive en termes d’évolutions techniques et de marchés.
  • Evaluer les conséquences des évolutions des marchés et des chaînes de valeur dans les différentes filières de sous-traitance régionales.
  • Cartographier l’écosystème régional « Fabrication Additive ».
  • Etablir des recommandations en matière de positionnement par rapport à cette technologie.

 

Ainsi, plus de 80 entretiens qualitatifs ont été menés au niveau national auprès de donneurs d’ordre, de sous-traitants, d’organismes de recherche et d’experts et une enquête en ligne a également été réalisée auprès d’une centaine d’entreprises régionales.

Les conclusions :

Les besoins du marché en fabrication additive sont encore relativement restreints mais devraient augmenter fortement d’ici à 10 ans, avec un premier palier important d’ici 3 ans avec l’arrivée à maturité des technologies d’impression métal. Cette échéance doit être anticipée par des actions à court terme telles que de la veille technologique, des participations aux journées techniques et/ou tables rondes organisées sur la thématique, la formation du personnel, des montages de projets R&D ou encore des investissements pour l’instant mesurés, par exemple pour le prototypage et l’outillage rapides.

 

Madeeli lance également la réalisation d’une deuxième étude permettant d’appréhender les besoins en matière de formation et de recrutement dans les secteurs où la fabrication additive fera connaitre ses effets de la façon la plus forte et la plus immédiate : la métallurgie et la mécanique. Ce projet a été soumis et retenu dans le cadre de l’appel à projet « mutations économiques » de la Direccte Occitanie qui apporte 50% du financement. Les autres financeurs sont la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée et l’UIMM Midi-Pyrénées. Sur le modèle de l’étude précédente, cette étude associera dans son pilotage les acteurs locaux concernés : Aerospace Valley, IRT, mais aussi le Rectorat, les universités, etc.

Madeeli a souligné la nécessité d’accueillir une convention d’affaires permettant de mettre en relation les entreprises de la fabrication additive et les donneurs d’ordre qui feront les marchés de demain. Associée à Aerospace Valley, l’agence travaille avec ABE, leader européen de l’organisation de conventions d’affaires (dont Aeromart) sur un Aerospace Additive Manufacturing Summit (AAMS) qui se tiendra à Diagora Labège les 21 et 22 novembre 2017. L’événement offrira à la fois des B2B acheteurs/vendeurs sur la fabrication additive et un cycle de conferences de haut niveau.

 

 

Découvrez l’intégralité de l’étude :

 

http://www.madeeli.fr/wp-content/uploads/2017/01/Fabrication-Additive-en-Occitanie-Etude-2016.pdf

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s