Spring Technologies met le turbo

Gilles Battier, PDG de Spring Technologies, éditeur de logiciels pour une utilisation optimale et flexible des machines-outils à commande numérique, fait le point sur les événements de 2016 et ses perspectives pour les années à venir.

 

Les messages à retenir pour 2016 et 2017 : 11 millions d’euros de chiffre d’affaires, avec une augmentation de 12% pour l’activité logicielle ; 30 % à l’export et l’arrivée importante de nouveaux distributeurs qui double le réseau international ; 20% consacrés à la Recherche et Développement ; SPRING Technologies partenaire privilégié de grands projets innovants pour l’Industrie du Futur ; une nouvelle implantation en Malaisie, après l’Allemagne, les US et la Chine ; Un module révolutionnaire NCSIMUL 4CAM qui renforce le produit NCSIMUL SOLUTIONS alliant simplicité, flexibilité et une plus grande automatisation du process pour produire plus vite et réduire les coûts,

 

NCSIMUL SOLUTIONS est le seul logiciel à proposer cette avancée technologique et industrielle.

« L’année 2016 aura été marquée par les récompenses pour SPRING. Nous avons reçu 2 Trophées de l’Innovation. Le premier, en avril dernier lors du Salon de l’Industrie de Paris et le second, en Septembre, lors du salon de la machine outils AMB à Stuttgart (Allemagne). C’est la preuve que notre module NCSIMUL 4CAM a bien été reconnu comme tel par les experts du domaine et aussi par l’industrie Allemande, préférant souvent des solutions germaniques … Mais pas cette fois !

 

Les Industriels l’ont déjà adopté. En effet, 11 d’entre eux, pour un budget total de 1 million d’euros, ont choisi NCSIMUL 4CAM en 2016 et parlent de retour d’expérience très positif. Le groupe Le Piston Français, entre autre, a mis notre solution en avant dans sa communication interne, après un déploiement sur 2 de leurs sites. Ils ont déjà prévus d’en équiper deux autres courant 2017. Je peux citer également, FREYSSINET ou SNECMA Vernon, ou UMW et UPECA en Asie Pacifique.

C’est un concept unique. En effet, nous sommes partis du principe que si nous voulions produire plus vite et moins cher, il fallait prendre en compte ce qui fait le prix d’une pièce (les matériaux, les outils coupants, les heures machines et les hommes), cela semble simple et évident économiquement et pourtant…

 

Notre approche est à l’opposée de toutes les autres solutions. Elle est la seule à partir des données de l’atelier pour tirer une productivité maximale des machines à commande numérique (CN). Il fallait y penser, certes, mais surtout d’être capable de maîtriser toutes les données techniques complexes pour en faire un système très simple. Avec NCSIMUL 4CAM nous résolvons des problématiques industrielles très complexes. Aujourd’hui un industriel peut encore plus facilement passer d’une CN à l’autre, en tenant compte de la compatibilité des outils coupants et de leurs conditions de coupe, ces dernières dépendant directement du matériau du brut, de la machine et du type de stratégie d’usinage. La disponibilité de ses machines à commande numérique et les obligations de son planning de fabrication seront des points importants, mais plus les seuls, pour choisir dans son parc LA machine adéquate. En effet, NCSIMUL SOLUTIONS fait, quasi automatiquement, l’équivalent de 5 à 6 étapes des autres systèmes de FAO traditionnels. NCSIMUL 4CAM reprogramme une pièce, sélectionne les bons outils et leurs meilleures conditions de coupe, optimise la trajectoire, la vérifie et génère le code ISO pour la machine cible, et ce, quel que soit le contrôleur et sa cinématique. Il simplifie l’usage des FAO du marché dont : CATIA, NX, TopsolidCam, Mastercam, etc., en prenant en compte toutes les trajectoires complexes de liaisons et de palpage, propres à chaque CN. Une fois que le programme est « bon à usiner », le module NCSIMUL MONITOR envoie directement la bonne version, sur la bonne machine dans l’atelier, en tenant compte automatiquement des bons correcteurs d’outils et ainsi évite beaucoup de manipulations humaines laborieuses, source d’erreurs. Enfin, il permet un suivi temps réel de la production de chaque machine facilement et à distance. Le Retour sur Investissement (ROI), inférieur à 1 an, est vite calculé par les industriels lorsqu’ils prennent les différents coûts : les machines valant de 150 K€ à 1 M€ ; le prix des matériaux qui peut perdre 90% de sa valeur entre le brut et les copeaux, ainsi que le coût des outils coupants qui peut atteindre 30% du prix de la pièce. Sans oublier le taux de satisfaction client qui augmente avec la diminution du coût des pièces et une livraison plus rapide.

SPRING Technologies à l’international

Afin de continuer de nous développer dans le monde, la stratégie de vente de SPRING s’appuie sur nos agences basées en Allemagne, Etats-Unis, Chine et depuis l’an dernier en Malaisie. Nous avons doublé notre réseau de distributeurs ; ils représenteront 30% de nos ventes internationales en 2017. C’est une première étape.

 

Nous allons participer directement et avec nos revendeurs à plus d’une trentaine de salons comme : EMO et Mold Expo en Allemagne, EASTEC, CMTS aux US, AEMORART à Montréal, EMTS à Queretaro, LIMA (Langkawi), Oil, Gas & Petrochemical Engineering (KL), AEROMART Tianjin et Nagoya. En France nous participerons aux salons Industrie Lyon, au Bourget et à SMART Industrie.

 

L’innovation :

Nos technologies, mais aussi l’expertise de nos ingénieurs et notre capacité en Recherche & Développement sont reconnues mondialement,  nous investissons annuellement 20% de notre chiffre d’affaires dans ce département phare de notre société. C’est aussi pour cela que nous sommes choisis par les Pôles de Compétitivité et autres laboratoires de recherche pour les projets concernant l’Usine du futur et l’Industrie 4.0. Pour n’en citer que quelques uns :

 

  • Nos projets LUCID avec les Pôles ASTECH et SYSTEMATIC, sans oublier l’Usine Aéronautique du Futur dans le cadre du CORAC, avancent bien avec nos partenaires industriels comme AIRBUS, SAFRAN, MECACHROME ou encore VENTANA.
  • Nous travaillons maintenant aussi sur l’Additive Manufacturing, qui a aussi besoin d’estimer les temps de fabrication et de valider les parcours en particulier en LMD (Dépôt de Matière par Laser). Nous allons travailler avec un grand industriel dans le cadre de l’IRT SYSTEMX, avec entre autre une machine BEAM.
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s