Le marché de machines agricoles en 2017

La croissance devrait revenir sur le marché européen des machines agricoles en 2017. Les prévisions des ventes pour la plupart des pays européens sont plutôt positives, comme le montre le Baromètre du climat des affaires du CEMA qui poursuit sa remontée pour atteindre son plus haut niveau en mai depuis 2012.

 

Malgré le climat positif dans le secteur, l’ensemble du marché du tracteur européen a poursuivi sa légère baisse au cours du premier trimestre 2017, même si cette baisse n’était que de 1,3 %.

 

Alors que la demande de tracteurs a augmenté au 1er trimestre en Belgique (+4,9 %), au Danemark (+12,6 %), en Allemagne (+5,7 %), en Italie (+13,8 %), en Espagne (+22,3 %) et au Royaume-Uni (+26,4 %) (par rapport au 1er trimestre 2016), la demande a diminué en Autriche (- 10,3 %), aux Pays-Bas (-2,3 %) et en France (-25,9 %). Étant donné la taille du marché dans ce pays, la chute de la demande en France a entraîné la baisse du marché européen du tracteur au 1er trimestre.

 

De manière globale, les ventes de tracteurs de catégorie inférieure à 50 hp et les ventes de tracteurs de catégorie supérieure à 150 hp augmentent alors que la demande pour la plupart des catégories de puissance intermédiaire reste faible.

 

D’après les experts économiques des associations nationales membres du CEMA, la demande de presses, tondeuses, pulvérisateurs, récolteuses-hacheuses et moissonneuses-batteuses devrait également diminuer en 2017.

 

Concernant les deux plus grands marchés européens que sont la France et l’Allemagne, les perspectives globales pour le secteur des machines agricoles demeurent assez mitigées. En France, la valeur du marché était 8 % inférieure en 2016 par rapport à 2015. Pour le premier semestre 2017, cette tendance devrait se poursuivre à un taux similaire. Le seul marché qui échappe à la tendance à la baisse est celui des récolteuses-hacheuses.

 

En Allemagne, malgré une baisse de 5 % en 2016, le marché des machines agricoles semble reprendre doucement avec une légère hausse prévue pour 2017. Dans ce pays, une croissance est prévue principalement pour les marchés des récolteuses-hacheuses et des presses. Concernant les autres machines, le marché devrait rester stable ou connaître une croissance très faible.

 

Le marché des machines agricoles en Italie montre un déclin constant depuis 2012, avec une baisse de 3,7 % en 2016. Pour 2017, le marché devrait poursuivre sa baisse de l’ordre de -2,2 %. La raison principale est le faible taux de remplacement des tracteurs dû aux bas revenus des agriculteurs.

 

Comme en 2016, le marché en Espagne devrait connaître une croissance en 2017. On attend des taux de croissance plus élevés pour les pulvérisateurs, les équipements pour le travail du sol, les semeurs et les planteuses. Le marché espagnol des tracteurs et des remorques agricoles devrait connaître une croissance plus modérée.

 

Comme on pouvait s’y attendre, la décision du Brexit a eu un impact sur le marché du Royaume-Uni. L’affaiblissement de la livre a amélioré la situation financière des agriculteurs britanniques, mais il a également rendu les importations de machines plus coûteuses. 2017 devrait connaître une stagnation du marché des machines agricoles au Royaume-Uni après une baisse de 2 % en 2016. La croissance du marché des tracteurs devrait reprendre après avoir connu son plus bas niveau depuis 15 ans en 2016. On attend également une amélioration pour les semeurs et les mélangeuses, tandis que le marché des semoirs et des faneuses est à la baisse après une belle année 2016. Pour la plupart des autres types de machines, la demande devrait rester plus ou moins stable.

 

Aux Pays-Bas, les tracteurs et les pulvérisateurs sont des types de machines pour lesquels la demande devrait diminuer en 2017 par rapport à 2016. Concernant les tracteurs, cela fait suite à la tendance des années précédentes. Quant aux tondeuses, presses, moissonneuses-batteuses et récolteuses-hacheuses, on s’attend à une légère hausse de la demande. Globalement, le marché néerlandais devrait rester stable.

 

Le marché en Belgique a connu une baisse en 2016, et l’année 2017 devrait être marquée par une stabilité. La demande de tracteurs a diminué de 3 % et devrait chuter de près de 10 % cette année. Comme le marché des tracteurs, la plupart des autres types de machines ont connu une légère baisse de la demande en 2016 et cette baisse devrait se poursuivre ou, au mieux, rester stable en 2017. La seule exception concerne le marché des récolteuses-hacheuses qui connaît une légère croissance.

 

En Autriche, le marché des machines agricoles a connu une hausse de 5,4 % en 2016.

 

 

De manière générale, les perspectives économiques sont meilleures pour les marchés étrangers (en dehors de ceux décrits ci-dessus). Cela devrait améliorer la production dans plusieurs pays, malgré une faible demande intérieure. Cela explique également le climat de plus en plus positif parmi les fabricants qui participent à l’étude mensuelle du Baromètre du climat des affaires du CEMA.

 

Le Baromètre montre clairement de fortes attentes économiques à la hausse pour les prochains mois. Tandis qu’en octobre 2016, une majorité d’entreprises prévoyait un rétrécissement ou une stabilisation du marché au cours des six mois à venir, 53% d’entre elles prévoient aujourd’hui une augmentation de leur chiffre d’affaires pour les six prochains mois.

 

À titre d’étude mensuelle adressée aux dirigeants du secteur européen des machines agricoles et couvrant les principales catégories de produits, le Baromètre CEMA fournit une vue d’ensemble régulière des tendances du secteur sur la base du climat actuel des affaires et du chiffre d’affaires attendu pour les 6 prochains mois.

 

www.cema-agri.org

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s