Les innovations de Trumpf

 

 

Les journées portes ouvertes INTECH organisées par Trumpf en avril dernier ont mis l’accent sur l’univers des solutions TruConnect et le passage au numérique – La photonique et le laser, parties intégrantes de l’industrie 4.0 – La stratégie de changement de TRUMPF s’appuie sur trois piliers

 

 

L’évènement de cette année est axé sur TruConnect, l’univers des solutions de TRUMPF, avec ses nombreux produits et facettes, pour l’industrie 4.0. Quel en sera l’impact sur l’évolution du travail quotidien dans l’entreprise ? TRUMPF démontre les évolutions à l’aide de différents rôles. Le scénario : le Responsable de Production d’une production interconnectée via TruConnect peut consulter à tout moment sur sa tablette, en temps réel, les données de productivité des machines, tandis que l’opérateur commande à distance la machine avec l’appli Mobile Control App et que le logisticien déplace des pièces dans le magasin via un terminal mobile. Le service d’entretien a une vue d’ensemble de l’état de fonctionnement de tous les lasers, peut identifier des gains possibles, et augmenter ainsi la disponibilité et la productivité des systèmes laser.

À la base de TruConnect : l’interface sécurisée de données Central Link. Elle fournit des données sur l’état de la production des machines et les transmet aux systèmes ERP locaux aussi bien qu’aux solutions basées sur le cloud. Le meilleur : Central Link est trans-technologie et fonctionne sur différents types de machines, elle permet d’intégrer facilement des offres, afin de visualiser la capacité, l’état ou le besoin en maintenance des machines d’usinage ou laser. L’utilisation pertinente des données devient possible. Les premiers déploiements chez des clients sont d’ores et déjà un succès pour TRUMPF. Et le spécialiste du laser a ainsi obtenu fin février 2017 le prix Daimler Supplier Award dans la catégorie partenariat, pour l’implémentation réussie de solutions industrie 4.0 dans la production de l’actuelle classe E de Mercedes-Benz.

La photonique fait partie intégrante de l’industrie 4.0

« Cette distinction nous a fait grand plaisir », se réjouit Peter Leibinger, Vice-président de la direction de TRUMPF GmbH + Co. KG et Président de la division laser/électronique, qui souligne l’importance de la photonique et du laser pour le passage au numérique : « La photonique nous ouvre la porte de la numérisation. Si nous jetons un œil dans un hall de production du futur, nous y voyons par exemple de nouveaux systèmes de caméras qui utilisent la technologie de la lumière. La collaboration avec l’environnement devient une compétence-clé dans l’internet des objets (IoT en anglais). Les robots ne pourront pas se déplacer sûrement et librement dans les usines tant qu’ils ne seront pas dotés d’yeux et d’algorithmes intelligents qui leur permettent d’interpréter l’environnement. »

Dans le milieu de la production, la photonique est la star de ces dernières décennies : le laser est l’outil le plus flexible qui soit. Souder, découper, percer, fraiser, plier, tremper, briser, marquer ou générer sont autant d’applications des lasers, sans qu’il soit pour cela nécessaire de fabriquer ou d’adapter des formes ou des outils. « Mais il y existe d’autres nouveaux concepts de mobilité qui seraient quasi impensables sans la photonique. L’éclairage LED des véhicules n’est ici que l’un des aspects possibles », explique Leibinger. « La photonique a un rôle décisif à jouer, notamment pour la conduite autonome. Dans ce domaine, les capteurs, les systèmes de reconnaissance d’image et l’éclairage visible et invisible sont les facteurs déterminants. Nous estimons, que dans le seul domaine de la nouvelle mobilité, la photonique représentera à l’horizon 2020 un marché de neuf milliards d’euros. »

Trois piliers pour la stratégie du changement chez TRUMPF

Mathias Kammüller, Directeur de TRUMPF GmbH + Co. KG et Président de la division machines-outils, souligne lui aussi la puissance du changement induit par le passage au numérique : « TRUMPF s’est fixé comme objectif de promouvoir l’évolution numérique à tous les niveaux, externes et internes. Ce qui signifie : nous allons bien au-delà de l’optimisation des processus de production. Nous mettons en place notamment une organisation de développement souple. Pour le développement des logiciels, où nous faisons de plus en plus souvent appel à des scientifiques spécialisés dans le traitement des données et à des spécialistes du cloud. Mais aussi pour le développement des machines et des lasers, qui fonctionne d’ores et déjà chez nous selon des méthodes souples. » On en conclut que pour le Directeur, la vente optimisée par le numérique est nécessaire, en matière à la fois de connaissance et d’équipement technique. Un pôle de service après-vente interconnecté hautement performant. Ou un service RH intégré. « Autre aspect absolument décisif pour une image globale qui fonctionne bien : l’interconnexion encore plus étroite avec nos clients », poursuit Kammüller.

La stratégie de changement de TRUMPF repose sur trois piliers : des solutions pour les clients, avec TruConnect, et des offres pour tout l’univers de la fabrication, avec AXOOM. Troisième pilier : le passage au numérique de la chaîne de création de valeur de l’entreprise. Dans le cadre de TruConnect, TRUMPF élabore en collaboration avec les clients des solutions sur mesure pour le lancement de processus et produits industrie 4.0. « Il s’est avéré que la première étape primordiale, c’est notre prestation de conseil, qui renferme toujours une forte composante ‘lean‘ », poursuit Kammüller. Au cours des derniers mois, les spécialistes de TRUMPF ont conseillé bien plus de 30 clients, souvent dans le cadre d’une expertise-conseil usine 4.0 détaillée de cinq jours, avec stratégie de mise en œuvre concrète.

AXOOM est la plateforme commerciale numérique pour la mise en réseau horizontale et verticale. Elle s’adresse aux entreprises du secteur de la transformation, équipées ou non de machines TRUMPF. Kammüller : « Nous avons même des demandes de fabricants de cheminées ou de producteurs de terreau. » Au salon de Hanovre, AXOOM présentera la nouvelle gamme de produits Axoom IoT (internet des objets) pour les fabricants de machines. Pour l’interconnexion numérique de sa chaîne de création de valeur, TRUMPF a adopté une approche intersectorielle. Les optimisations doivent avoir un impact sur le processus global, depuis la commande, jusqu’au paiement. « Nous nous donnons cinq ans pour mettre en œuvre le passage au numérique dans toute l’entreprise. Une année s’est écoulée et nous sommes en bonne voie. Les potentiels d’optimisation sont encore plus importants que nous ne l’avions imaginé initialement : les hausses de productivité que nous escomptons sont nettement supérieures à 30 %, et les temps d’exécution réduits de moitié », précise Kammüller.

 

 

 

 

 

Informations  : www.trumpf.com

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s